L’art floral japonais

L’art floral japonais, une autre vision des fleurs

Mon travail dans l’art floral japonais consiste à mettre en valeur le végétal en toute simplicité.

L’Ikebana

 J’ai décidé d’emprunter  la voie de l‘Ikebana  dans mon parcours de fleuriste suite à un voyage au Japon.

J’ai donc suivi des cours de cet Art Majeur au Japon, à Osaka et Yufuin, avec des maîtres en Ikebana dans des temples shintoïstes et bouddhistes. Cette formation m’a beaucoup appris sur la notion de se mettre en retrait pour ainsi aller trouver ‘le cœur de la fleur’. Il faut beaucoup de patience, de persévérance et d’humilité pour pouvoir réaliser des bouquets d’Ikebana. C’est à la fois captivant et déroutant car même si cela paraît simple, il y a tout une complexité. IL faut pouvoir se dévouer intégralement au végétal et ainsi, accéder à son apogée. C’est un profond respect pour la nature. Le mot Ikebana signifie ‘dévotion aux fleurs’, on comprend aisément pourquoi…

Je continue depuis à prendre des cours d’Ikebana de l’école Ohara, à Nantes, avec mon professeur, Mr Bénureau qui m’apprend les règles de base des bouquets.

  • Bouquet d'ikebana

L’Art floral Japonais est radicalement différent de l’Art floral occidental. En Ikebana, c’est le « vide » qui met en valeur les fleurs. Les végétaux sont disséqués pour amplifier leur identité, leur beauté. Il y a là une esthétique très particulière et à la fois très codifiée.
De même, la notion de l’éphémère est considérée comme partie intégrante de la réalisation et donc de la fragilité du temps qui passe.
Ce qu’il y a de frappant dans cette façon de réaliser les bouquets, c’est cette conscience de l’humilité de l’homme face à la nature. J’essaye d’être au plus près de cette harmonie ‘homme-nature’, pour tenter de transcender notre rapport au végétal. Comme une rencontre, une réconciliation….

Le Kokedama

 

Le kokedama est une composition végétale originaire du Japon et qui signifie »petite boule de mousse ». Mélange de substrats spécifiques à la culture hors sol, le kokedama est une sphère végétale tout à fait originale.

Reconnu comme un véritable art au Japon, il est une ode à la nature.

De la même manière que le bonzaï, le kokedama est une représentation naturelle et simplifiée du règne végétal.

Réalisé avec des substrats tout aussi naturels tels que l’argile, la terre, la sphaigne ou vermiculite et de la mousse.

De par sa forme sphérique, le kokedama apporte douceur et légèreté tout en évoluant dans le temps.

 

  • kokedama aeonium

J’utilise la mousse de la forêt pour habiller l’ensemble, ce qui créer un micro-organisme entre la plante et la mousse.
L’ensemble donne une légèreté  en ce sens que le kokedama peut aussi bien être suspendu que posé.
Cette composition nécessite un  peu d’attention.
Le kokedama aime la lumière, mais pas les rayons du soleil direct, ni les courants d’air. Pour son arrosage, il  vous suffit de le vaporiser ou de le tremper une fois par semaine avec de l’eau à température ambiante. En période chaude vous pouvez légèrement augmenter les fréquences.

FacebookTwitterGoogle+Partager